Quels sont les métiers disponibles dans le grand port maritime du Havre ?

Généralement, le port du Havre compte 22 ponts et 6 écluses qui nécessitent constamment une attention particulière afin d'assurer la continuité et la fluidité du trafic, tant sur les bassins que sur les réseaux routiers ou ferroviaires du port. Découvrez dans cet article les divers métiers disponibles dans le grand port maritime du Havre. 

Le pontier éclusier régulateur

Le métier de pontier éclusier régulateur consiste à assurer les manœuvres des ponts et écluses sur un secteur précis d'exploitation qui lui est attribué. Il est en relation avec la capitainerie ainsi qu'avec les services de sécurité et de sûreté du port, vérifiant leur bon fonctionnement et contribuant ainsi à leur maintenance constante. L'employé travaille en quarts, tant de jour que de nuit. Ce métier exige une grande précision ainsi qu'un bon sens du contact au service des usagers du port, tels que les commandants de navires, les bateliers, les plaisanciers, etc.

A lire aussi : Comment créer du contenu de qualité pour son marketing vidéo ?

Si vous êtes intéressé par un emploi au Havre, découvrez les opportunités postées sur le Havre emplois, vous trouverez certainement l’emploi qu’il vous faut. 

Le métier d’ingénieur et technicien en études, aménagement et travaux

Le métier d’ingénieur et de technicien en études, aménagement et travaux implique la coordination de nombreuses activités et infrastructures dans la zone portuaire. Les professionnels spécialisés dans l’aménagement du port supervisent divers éléments tels que :

A lire aussi : Pourquoi il est nécessaire d'apprendre la bureautique ?

  • Quais,
  • Digues,
  • Routes,
  • Hangars,
  • Zones industrielles.

Leur domaine d'expertise s'étend des schémas directeurs des infrastructures jusqu'à l'aide à l'implantation d'entreprises, et de là, à la conception et au suivi de la réalisation des travaux de génie civil sur le terrain. Ces métiers divers ont un objectif commun : fournir aux clients du port des aménagements parfaitement adaptés à leurs besoins.

Le marin du dragage

Le marin du dragage

L’action des marées de la Seine et de ses affluents redessine perpétuellement les fonds marins du port du Havre, nécessitant l'entretien régulier des accès maritimes, tels que les chenaux et les bassins. Ces voies sont entretenues pour les navires, qui peuvent rencontrer des obstructions dues aux sédiments. Le marin du dragage effectue des opérations de remblaiement pour rétablir les plages, gagner des terres sur la mer ou extraire des granulats marins, répondant ainsi aux besoins du secteur de la construction.

Pour ce faire, les ports de Rouen et de Nantes gèrent des dragues aspiratrices de forte capacité qui interviennent par campagnes programmées. D'autre part, la Gambe D’Amfard, affectée à temps plein au Havre, est une drague d'environ 60 mètres de long. Spécialement dédiée à la récupération des sédiments, elle utilise une benne d'une capacité de 20 tonnes ou une élinde d'aspiration des sédiments. Cette drague intervient régulièrement en complément des campagnes programmées, fonctionnant 7 jours sur 7, avec des équipes de 7 personnes qui se relaient chaque semaine, travaillant 12 heures par jour. 

Le surveillant de domaine

Le surveillant de domaine a pour mission de quadriller la zone portuaire afin de repérer d'éventuels dysfonctionnements. De Tancarville à Antifer, que ce soit en voiture ou à pied, il parcourt environ 1 000 km chaque mois à la recherche du moindre dépôt sauvage, trou dans la chaussée, épave abandonnée, etc.